logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/03/2010

Feuilleton LES CELLULES ETOILEES Chapitre 29

 

Fée rose pointue ailée.jpg

Voici une petite bonne femme rose qui court et vole à votre rencontre !

Feuilleton

LES CELLULES ETOILEES

Chapitre 29

PEINTURES ET FLOCONS

- Tu redécores, ma chérie, quel courage !

Heureux les innocents de la Terre. Henri m’attrape sur le fait, un pot de peinture à la main, un rouleau dans l’autre, direction : dernier étage.

- Oui, les murs de l’escalier sont tout écaillés. Je vais passer un petit coup dessus.

- Et tes illustrations, ça avance ?

- Ca va, ça va, j’ai le temps.

Un temps entièrement consacré à mes persécuteurs. J’ai décidé d’agrandir leur domaine, de l’étendre au palier et à l’ escalier. Ca devrait leur suffire. Le long des marches, sur les murs et le sol, la peinture verte domine, arbres, feuilles, fleurs, sentiers ... Toutes les nuits, de peur d’être piétinée pendant mon sommeil, hissée contre mon gré dans le monde horrible du grenier, je reste debout, vaillamment, je vais au-devant des désirs des petits tyrans invisibles. Dans le doute, j’attaque l’ escalier qui mène de nos chambres au rez-de chaussée, tenaillée par le besoin d’en finir. Une semaine plus tard, je m’arrête. Si jamais les tracassins s’installent ouvertement dans ces nouveaux lieux, je ne veux pas qu’ils envahissent aussi le rez de chaussée.

Les enfants décrètent “cool” mes transformations ; “ça déchire”, “ça émiette”, “ça pulvérise”. Henri n’est pas de cet avis. Après ma débauche de verdure, il me surprend à colorier des souris sur ma table à dessin.

- Je croyais que tu dessinais des vampires pour ta nouvelle commande. Tu trouves ça joli, les souris ? Ces saletés qui filent la rage ?

- Pas toujours.

- Ne me dis pas que tu en as apprivoisé, là-haut dans ton foutoir.

- Un foutoir, ma belle forêt ?

- Des fois, intervient Colette, les souris, elles rigolent ; et pis elles lisent des petits livres dorés.

Henri lève les yeux au ciel.

- Je vous préviens toutes les deux, on a assez d’un chien, je ne veux pas de souris blanche ou de cochon d’Inde !

- M’est égal, j’en ai déjà une, murmure Colette.

Benito ricane et se moque d’elle.

Je guette la Souris qui rit. Quand je la surprends sur la tête de Colette, elle me nargue, elle suffoque de rire comme si j’étais le clown le plus comique du monde. Elle brandit son livrounet et le lit sans me permettre de l’approcher. Je la guette. Colette n’a pas l’air gênée de porter ce rongeur hystérique sur les cheveux. Je lui demande si elle a réussi à voir le livre de la Souris.

- Non, Manman, dit-elle, elle ne veut pas me le prêter.

- Il était dans ta main l’autre nuit.

- Oh ! Mais c’est pas possible, pleurniche ma petite fille, pourquoi tu l’as pas gardé ?

- Je n’ai pas pu desserrer tes doigts, ma chérie, ne pleure pas, qu’est-ce que ça peut faire ?

- La Souris qui rit, des fois elle se moque de moi, elle ne veut jamais me prêter son livre !

- Et tu aimerais savoir ce que c’est ? Moi aussi.

- Promets-moi, la prochaine fois, tu le prends et tu regardes. Tu promets, Manman ?

- Promis.

Ca ne va pas être simple. Le livre est si minuscule que je ne pourrai en tourner les pages qu’avec une pince à épiler ou une épingle. Et encore. Je m’en vais acheter une loupe ultra-grossissante.

- Il y a du fouillis dans l’escalier, remarque Henri.

- Quel genre ?

- Regarde Idiot, il range à sa manière, lui !

Le chien charrie dans sa gueule une touffe de plumes d’autruche. Derrière lui, des bribes d’étoffes, des sequins, des paillettes scintillantes esquissent une piste vers l’escalier du grenier.

- Tu fais quoi, pendant tes insomnies ? demande Henri, tu déchiquètes tes robes ?

- C’est ça, oui, je fais de la couture, grommelai-je, une balayette à la main.

Les pichots ont semé des bribes de leurs toilettes sur ma pelouse, en ont collé sur ma fausse forêt, et Idiot a essaimé ses trouvailles partout sur son passage. Je n’ai pas le coeur de jeter ces vestiges. Ils chatoient, délicats comme des habits de poupées. Je les range dans le coffre “Tournée Conte de Fées” de M. Brugnon, échoué à la cave. Benito, imperturbable, me réclame un compte-rendu de mes cauchemars. A court d’idées, je lui raconte une de mes nuits.

- C’est pas un cauchemar, ça, me reproche-t-il, tu inventes.

- Un peu.

- C’est nul, déclare mon fils avant de partir massacrer les aliens d’un jeu video.

(A suivre !)

 

12:37 Écrit par Hélène Merrick dans Blog | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : fantastique, famille, humour, suspense, mystère

Commentaires

Les illustrations en début de feuilleton sont magnifiques. Le récit et prenant il me tarde la suite.
J'aime beaucoup le fantastique.
Amitiés
Huguette D

Écrit par : Huguette D | 10/03/2010

Ah ! Ma chère Hélène, j'ai lu ce chapitre 29 et l'ai trouvé très bien. C'est scintillant ! Je n'aurais pas l'idée d'écrire comme ça. Mais c'est super ce que tu fais. La décoration est super jolie et fraîche et tout à fait bonne à illustrer des contes pour enfants. Je reconnais que tu es douée.

Quant à Huguette, ma petite sœur, elle a pris le pli de visiter les blogueuses petit à petit après avoir d'abord visité mon blog régulièrement. Ça fait deux ans et demi que j'ai ouvert mon blog. Il y a de bons moments et des moins bons. Au début, on veut mettre des notes souvent, tous les jours même, et ensuite on est un peu esclave. Mais comme on a acquis des amies (même virtuelles) on veut les garder.

Je vais te dire ce que tu peux faire pour répondre à Huguette. Tu lui réponds tout simplement sous son commentaire, directement sur la façade de ton blog. Cela s'inscrira dans une couleur différente Quand elle en aura pris l'habitude, elle reviendra voir ta réponse. Je vais l'avertir.

Voilà Hélène, tu vois, tu as les deux sœurs en même temps. Dommage que je n'en ai pas dix, cela te ferait plus de monde.

Allez, bonne soirée, et gros bisous,
Aliette

Écrit par : Aliette | 10/03/2010

Je voulais te dire aussi que tu peux décorer ton blog en mettant une jolie pendule (un peu comme moi "la fée") nous ajouter ma sœur et moi sur ta liste d'amis, etc.

A bientôt
Aliette

Écrit par : Aliette | 10/03/2010

Coucou du soir !

Bon ! maintenant tu attaques le palier et les escaliers ... et après ?
Bonne soirée bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 10/03/2010

J'adore le coffre nommé "tournée contes de fées";Maxou m'en a fait un,rose,pour les déguisements;Je vais le prendre en photo!n'oublie pas de décorer les toilettes,on y passe pas
mal de temps!
bonne journée
christiane

Écrit par : christiane | 11/03/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique