logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/08/2010

Jeunes années 6 - Grandes Vacances!

Entre mes sept et dix ans, environ, Papa a eu envie de passer une partie de l’été à la montagne. Des collègues-copains à lui avaient l’habitude de partir l’été au pied de l’Alpe d’Huez, où ils allaient à la pêche tous les jours. Leurs récits avaient séduit Papa qui s’était procuré une canne à pêche et avait loué un petit logement pour nous quatre, lui, Maman, ma sœur et moi.

Les deux copains de Papa étaient frères. L’un d’eux était marié à une grosse dame au teint rouge, qui portait constamment dans ses bras un ridicule chien spitz, un vrai roquet qui aboyait dès qu’on approchait.

B.O. Vlacha et nous.jpg

Cette dame au décolleté aussi rougeaud que son teint, portait autour du cou une médaille tout à fait incongrue sur laquelle était gravé « Plus qu’hier et moins que demain ». Cette médaille était une source d’hilarité pour mes parents qui ne l’imaginaient pas en Juliette transie d’amour. Moi-même je me demandais comment on pouvait former un couple aussi désassorti que ces deux-là : son mari à lunettes était petit et malingre comme la photo le montre, un couple à la Dubout.

Le frère vivait chez eux et ils travaillaient tous trois dans la fourrure. Cétait un trio très bizarre à mes yeux d’enfant, un peu des caricatures sorties du journal Le Hérisson (ce journal bleu qui emballait systématiquement les poissons du marché, pour ceux qui s’en souviennent !)

Mes parents donnaient toujours des surnoms aux gens et ceux-là n’y coupaient pas, ils faisaient référence à des péquenauds connus dans leur enfance et ça me faisait toujours rire tellement c’était exotique !

A la montagne donc, dans l’Isère, chaque matin Papa partait très tôt avec ses deux potes et presque tous les jours il revenait avec des truites.

papa et duo pêche.jpg

C’est à ce moment-là que j’ai commencé à manger du poisson, le goût de la truite grillée, toute fraîche pêchée dans des rivières non polluées, est restée incomparable. Jamais je n’en ai mangé de meilleures ! Parfois, les trois compères en pêchaient tellement qu’ils allaient les revendre chez le poissonnier du patelin !

La première fois que nous y sommes allés, je me souviens que je portais… une barboteuse, comme les bébés ! et je l’adorais, cet espèce de short bouffant à fleurettes, ce devait être la mode !

papa & moi petite rivière.jpg

Un autre souvenir : le Tour de France passait tous les ans par là et on se mettait sur le bord de la route pour voir défiler les coureurs. Ils roulaient tête nue ou avec des casquettes, pas des casques d’alien supersoniques comme aujourd’hui, on les reconnaissait ! Sur la chaussée, des fois il y avait écrit en gros, à la craie sans doute ou à la peinture : « Vas-y Robic ! » après c’était : « Vas-y Bobet ! » Très joyeux, jamais d’agressivité !

(A suivre ...)

J’en ai plein des souvenirs de ces vacances, parce que c’était les vrais moments de vie pour moi qui détestais l’école, mais ça je vous en parlerai quand même, pas pour l’instant, pas envie !

Si vous êtes d’accord pour que je continue : « Me voilà, oui c’est moi, je m’ramène… ! »

Photos:

• A table dans le jardin du trio, de gauche à droite : la dame au chien chien, le mari binoclard, Papa, le frère du mari, moi et Maman (ma soeur n'était jamais là, sûrement en vacances avec ses copines!?)

• Le mari, mon Papa et le frère (qui avait de faux airs de Daniel Emilfork, l'acteur !)

• Papa et moi sur un petit torrent alpin.

16:25 Écrit par Hélène Merrick dans Livre | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : feuilleton vécu, baby boom, années 50

Commentaires

Oui, Daniel Emilfork, en inquisiteur, dans un téléfilm, une reconstitution historique (de la série "La caméra explore le temps" : "Le massacre des innocents", peut-être ?...) !
Tu as connu Robic, Bobet, Coppi (aussi, sûrement...), moi à ton âge, c'était plutôt : Anquetil, Bahamontès, Nencini, et... Darrigade, Stablinski, Cazala etc... !

Pour mes images d'animaux, insolites ou humoristiques : je "vadrouille" beaucoup sur des sites américains ou canadiens. Mais que cela reste entre nous !

Bonne fin de journée,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 18/08/2010

J'aime bien tes souvenirs et tes photos car c'est très proche de mes souvenirs. les coureurs, les truites... mes Mouflons sont des animaux peu sauvages, et on peu très facilement en voir pas loin des grands cols ... Bonne soirée, amie et à bientôt Bises Noélus

Écrit par : l'alpin | 18/08/2010

Coucou la fée Hélène !

Moi c'est Valras-plage mes souvenirs de vacances avec mes deux soeurs et deux frères ainsi que maman et papa dans les années 1960 .

Bonne soirée bizoux françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 18/08/2010

contente que tu sois passée chez moi je ne suis pas une redactrice de grad talent
j'essaie d'animer le mieux que je peux

bisous jacqueline je suis de -22-

Écrit par : pasquet | 19/08/2010

Hier, j'ai fait le ménage sur mon blog, j'ai viré des tas de vidéos inutiles, j'ai juste gardé les fichiers drôles ou instructifs!! Je viens de lire un de tes souvenirs qui t'as laissé un goût extra de truite de rivière dans la bouche!!! Rien ne vaut la nature!! Je me souviens d'une sole pêchée " à la traîne" sur un voilier!!Quel délice!!!!!!!!La photo des "rois" pêcheurs est croustillante!!! Allez Hélène, raconte la suite!! BISOUS FAN

Écrit par : FAN | 19/08/2010

Les grandes vacances....On ne pouvait partir loin, car peu de pièces dans la bourse...alors, jusqu'à 9 ans, on nous confiait, mon frère et moi, à des cousins , dans la campagne profonde, ..Mon frérot pleurait à chaudes larmes, il ne voulait pas quitter maman...la petite fille ...qui se voulait protectrice de son benjamin...je ne craquais pas, et consolais Jaquot..;

Et pourtant....que je me suis ennuyée dans les prés, peur des vaches, pas d'enfants pour jouer en copains, une seule chose pour me distraire, le jour de la moisson avec son repas animé.;Serveuse de tous ces bonhommes guillerets, friands d'histoires salées...j'ouvrais grand mes oreilles...j'en apprenais de belles!!!

Excuse-moi de tant écrire, mes doigts courent sur le clavier , des tas de souvenirs affluent, et la pêche à la ligne, dans un canal voisin me rapproche de tes récits, car j'aimais tenir le poisson au bout de la ligne..En grandissant, je devins vite autonome, et la plage fut mon plaisir quotidien, la mer ,ma compagne préférée...et puis...je m'arrête, trop bavarde hélène de Cahors....

J'aime ce que tu écris...çà glisse...glisse....


Bises
hélène

Écrit par : hélène | 19/08/2010

Elle avait la dent dure la petite Hélène vis-à-vis des amis de papa. Moi aussi, je trouvais une amie de maman moche lorsqu'elle venait le dimanche avec ses petits gâteaux. Je faisais la tête tout le repas.
Les truites de rivière comme il n'y en a plus. Je comprends que tu aies aimé.
A l'époque, c'était toute une aventure de partir si loin de chez soi pour aller en vacances. C'est ce qui laisse de si beaux et bons souvenirs.
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 23/08/2010

De belles photos qui aident aux souvenirs...
N'ai pas tout ça. Ne partais pas non plus enfant. Plus grande, nous partions dans la grande citroën familiale à strapontins avec la cousine et sa mère. Mais nous roulions et c'était tout.
On s'arrêtait juste pour manger et pour dormir. On visitait peu, il fallait quémander pour s'arrêter voir un point de vue, 5 minutes et vite il fallait repartir. Ce n'était pas terrible. J'ai un souvenir de quelques jours passés chez mon oncle et c'est tout. Je m'y accroche.

Mon père ne pêchait pas, ne chassait pas. Il s'est mis à chercher des cèpes sur le tard.

Allez de gros bisous à toi et bonne soirée,
Aliette

Écrit par : Aliette | 29/08/2010

La famille F. ne partait jamais en vacances. Par contre, nous partions, nous les enfants en colonie de vacances. Bagnères de Bigorre, Andernos, et plus grande en camp d'adolescent à Contis.
C'était cela les vacances autrefois.
J'aime bien lire tes souvenirs mais je suis très en retard, pour cause de panne d'ordi, puis de formatage du disque dur, retélécharger tous les programmes et logiciels.... puis d'un jour en clinique, puis d'un peu de fatigue. Mais tout va bien. On va reprendre le cours des choses.

Bises.

Écrit par : pimprenelle | 05/09/2010

Bonsoir Hélène,

je prends en chemin l'histoire d'une partie de ta vie..j'ai été absente des blogs.

la barboteuse:oui,je l'ai portée ( c'était l'"ancêtre" de la salopette peut être).

Quelle élégance ton papa dan son short blanc!

Il me semble qu'avant mon départ en vacances,je t'avais donné un tuyau pour la poupée.Etait-ce exact?

Allez Hélène, je continue mon chemin..d'écolier?

Tu es le porte voix de nos jeunes années et j'aime .C'est là notre vérité.

Bises du soir et ravie de te retrouver

Betty

Écrit par : betty | 05/09/2010

Bonjour Hélène

Tes souvenirs sont vivaces et je te vois criant sur les bas-côtés de la route des vas y Robic, vas y Biquet. C'était le chou chou de tous, dans le tour d'après guerre. Tu devais ramasser dans l'herbe les journaux, casquettes bonbons et autres cadeaux lancés par la caravane, qui alors, était haute en couleurs.

Tu ne parles pas de baignades ! Pourtant, dans les trous d'eau des rivières des Alpes, au mois d'août, j'ai des souvenirs de plongeon et d'éclaboussures. Je te vois au bord de l'eau. Tu as bien du y tremper les pieds !!

Je continue avec toi

Le grillon

Écrit par : Christian | 03/10/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique