logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

03/11/2010

Panique à blog !

Panique à blog !

Saisie par une incompréhensible crise de panique, j’ai fermé les écoutilles pendant quelques jours.

Certains d’entre vous me l'avaient bien dit : Au début, « tout nouveau tout beau », on se précipite sur le blog chaque jour, comme si c’était un animal familier qu’il ne faut pas oublier de nourrir !

Et puis, on ne vient plus aussi souvent. On n’a rien à dire ? Bien sûr que si ! On s’est fait rabrouer ? Insulter ? Même pas !

J’ai essayé d’élaborer une théorie (une vague idée, quoi !) sur ce blocage (le mien et voilà-t-y pas qu’en écrivant « le mien », je me jette au cœur du problème). Voyez ci-dessous, si vous n’êtes pas déjà partis boire un coup :

Geo & moi, Trouville ?.jpgPourquoi « mes » souvenirs ?

C’est plus facile de dire « on », « nous », quand on raconte quelque chose (vous voyez ? « on » raconte !)

Comme un couple dit toujours « on » et « nous », je me suis sentie à l’abri depuis bien longtemps, plusieurs décennies carrément, depuis l’enfance, en me glissant dans le groupe de la famille, des enfants, des ami(e)s, des collègues, du mariage…Et même maintenant, dans le blog, je me prends à dire « sur nos blogs », « chez nous », « nous »…

Raconter mes souvenirs en utilisant le « je » ne vient jamais naturellement, je me force ! Je me pousse, parce qu’il est temps, tout simplement, d’arrêter de faire toujours passer les autres (mes autres) avant moi. Si je calcule, j’y ai consacré pratiquement tout mon temps. Les moments que je me suis accordés sont comme des bornes kilométriques espacées sur une très longue route, et je les repère tous très facilement et très vite.

En dehors des proches que j’ai cités, il y a ceux que j’ai rencontrés dans mon boulot. Je les interrogeais, je recueillais leurs confidences ou leurs informations, et je les restituais sur le papier, journal ou livre. C’était eux qui comptaient, eux les vedettes. Il y en a même eu parfois, des méprisants, des dédaigneux, des prétentieux. Vulgairement, je leur ai servi la soupe. Aux acteurs, aux auteurs, aux réalisateurs, aux techniciens, aux artistes. C’était mon travail ! Comme je ne suis pas une teigne, je les ai le plus souvent décrits à leur avantage ; pourquoi aurais-je démoli une personne qui avait accepté de me rencontrer et de me prêter de son temps ?

A ma grande surprise, vous autres, mes amis, vous venez lire mes histoires de famille et d’enfance, et regarder les photos de « nous » tous (peux pas m’en empêcher  !), alors je choisis de continuer. Pour moi autant que pour vous ; les miens réveillent les vôtres, de souvenirs, et c’est émouvant.

Quant aux photos, je me dis qu’au moins, elles vont continuer d’exister quelque part, dans cet infini et étrange espace d’internet, si jamais elles disparaissaient de mes tiroirs, si jamais je perdais la mémoire…  

Gros plan nous 4 plage.jpg

 

En voici, avec juste des légendes, car il est difficile de tout raconter !

Merci de me suivre et de m’accompagner, avec tous vos encouragements.

 

• Les deux petites filles, c'est ma grande soeur et moi, à Trouville il me semble, sur la place du Casino

• Nous quatre, sur la plage. Ils sourient tous les trois, et j'ai l'air renfrogné !

 

 

 

 

19:39 Écrit par Hélène Merrick dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : doute, nombrilisme?

Commentaires

Chère Hélène,
Nous traversons toutes et tous cette période de doute:et si ce que je dis était mal interprété,et si mes photos,choisies pour vous avec amour semblaient prétentieuses? Mais non
S'il te plait,raconte nous tes souvenirs,qui,pour toi n'en sont pas,puisqu'il s'agit de ta vie et des tiens que tu fais revivre.C'est plus chaleureux qu'une biographie,c'est émouvant aussi.Pense à toi,enveloppe toi de cette énergie ,dis "je",et tu nous enrichis aussi,puisque nous sommes présents dans ce monde étrange,mais pas si virtuel que cela!
Merci Hélène
Je te souhaite une douce journée
Christiane

Écrit par : christiane06 | 04/11/2010

allons allons belle dame, je tu il nous vous ils , écrire c'est toujours parler de soi! quoi que l'on dise, on n'écrit bien (vrai) qu'avec ses tripes ses peines ses joies , pour dire ou pour cacher en tous les cas pour être .
mais être quand on est femme c'est vachement dur, on est toujours pour tout tous et jamais soi!
enfin continues de nous rejouir de tes souvenirs , tes écrits sont une excellente sage femme qui aide à accoucher de nos souvenirs .
flute c'était le moment de coller le mot mayeutique, à quoi ça sert de savoir ce mot là depuis 40 ans, d'y faire sans doute une faute et de ne pas s'en servir!
bises

Écrit par : josette | 04/11/2010

Bien le bonjour du jour Miss Tinguett ,
mayeutique qu'elle dit Josette ..
ben oui, c'est la déesse des sage-femmes, Maïa, qui, en Grèce, veillait aux accouchements ...
La maïeutique, en grec μαιευτική , c'est l'art d'accoucher ..
μαιευτικός c'est relatif à l'accouchement , et μαιεύομαι c'est accoucher.
Ce redoutable plaisantin de Socrate, dont la mère était sage-femme, en a bien entendu profité pour se poser en accoucheur des esprits...
Augustin d'Hippone était aussi un grand expert en maïeutique..mais c'était un peu plus tard ...entre deux Tom Sharpe, il faut lire les dialogues d'Augustin sur la philosophie de Platon...
Mais bon... trève de plaisanterie ...passons à des choses incontestablement plus sérieuses ..je t'ai mis une nouvelle bannière ...
tu me dis si ça te convient ...on peut changer.. c'est très rapide à bricoler
bon , c'est presque l'heure de la manif ...
A plus..

Écrit par : Zorg | 04/11/2010

ah la la ...ça ne marche pas ..
ok je vais te l'envoyer illico en Bal
bon si tu en veux d'autres que celle ci , pas de problème je te bricole ça en 2 minutes.. mais il faut que tu m'envoies des bannières vierges de tous textes et que tu me dises ce que je dois y écrire ...en grec idem ..no problem..
parlo un poco di tutto in questo triste mondo...

Écrit par : Zorg | 04/11/2010

Coucou la fée Hélène !
Ouf ! tu es revenue et JE suis contente . Quand sur NOTRE blog un de la famille commence à ne plus venir il me manque . Bonne soirée bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 04/11/2010

Ecrire Hélène c'est se raconter, c'est élargir son espace intime pour que les autres y trouvent une place.C'est s'exposer quand on utilise le " je" mais il ne faut pas être frileux.

Tu trouveras toujours des esprits fâcheux ( c'est vieux comme le monde)mais l'essentiel est d'exprimer ta " vérité".

Ecrire c'est explorer la voie des possibles.

Et douter permet de progresser.Enfin, c'est ma manière de penser.

Ne crois tu pas qu'en racontant une parcelle de ma vie pro ,je n'ai pas couru le risque d'êter taxée de nombrilisme?(tu noteras que j'ai " suspendu" pour l'instant)

Moi, j'aime te lire ( moi...je..., si c'est pas du nombrilisme ça!)

Tu verras que sur Blog 50,on se fait des amis et que la virtualité cède la place à la réalité..;même si ce chemin est parfois semé d'épines.

Bises encouragenates

betty

Écrit par : bettty | 06/11/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique