logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/01/2011

Chats du Nouvel An

 

La Concierge est dans l'escalier, en train de courir après ses chats encore estourbis par les fêtes!
chats.jpg

Deux sont verts de rage ou saisis d'"embarras gastriques", comme disaient nos mamans sur les mots d'excuse pour l'école, un a la jaunisse, un est rouge d'avoir absorbé trop de rouquin et le petit là-haut s'est réveillé avec la rougeole. Aïe ! Vaccinons-les !

 

17:10 Écrit par Hélène Merrick dans Blog | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : matous dessinés

Commentaires

Ils sont beaux tes chats, mais pas trop bien portants .... comme nous après ces fêtes....
Bonne soirée
Anita.

Écrit par : anita | 04/01/2011

parait que nos animaux nous ressemblent ??? et ben on est pas chouette !!!
Bises

Écrit par : Biche | 04/01/2011

Moi, je les trouve mimi ces petits chats. Mais si tu peux en faire un qui ressemble à ma Princesse tu raviras tous les blogueurs.
Bonne année à toi Hélène.
Bises.

Écrit par : pimprenelle | 04/01/2011

Allez, j'adopte celi qui a des boucles d'oreilles cerises!!Un chat Printanier me convient bien!!! BISOUS FAN

Écrit par : FAN | 05/01/2011

J'ai un petit faible pour le fêtard Bises du soir

Écrit par : fleurbleu | 05/01/2011

Coucou la fée Hélène !
Pauvres minous tous estourbis et malades , la fée les a colorié .
Ils sont mignons malgré leurs bobos après les fêtes .
C'est'y pas la fée qui est malade et a refilé le bobo aux minous , hi !
Bonne soirée bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 05/01/2011

un mot ou deux ou trois pour dire qu'on ne t'oublie pas mais qu'on hibernait ...gros bisous

Écrit par : mamedjo | 06/01/2011

Pauvres minous! Es tu sûre qu'ils n'ont pas avalé du Médiator,ou autres cochonneries médicamentesques ?
Gros bisous
Christiane

Écrit par : christiane06 | 07/01/2011

Quelle bonne dessinatrice tu fais ma chère Hélène. Il y en a pour tous les goûts et de toutes les couleurs.

Gros bisous,
Aliette

Écrit par : Aliette | 07/01/2011

l'écriteau près de la loge annonçait"la concierge est dans l'escalier" et la concierge était dans l'escalier, c'était un écriteau sincère et franc pas comme celui du n°2, où la concierge n'était jamais dans l'escalier quand son écriteau voulait le faire croire . Elle était allée chercher son pain, balayait dans la cave, jabottait avec une voisine ou tout simplement triait le courrier en paix sans avoir à se soucier de Pierre Paul ou Jacques et de leurs demandes du moment .
Donc Lisette grenouillard était dans l'escalier occupée à les rafraichir, et près d'elle était Pompon l'un de ses chats.
Rafraichir un escalier cela consistait alors à le frotter avec une force peu commune, avec un chiffon imbibé d'huile de lin, matériau peu couteux, qui chacun sait redonne un semblant de resistance à l'eau qui degoutte des cabats et des imperméables et aux pipis intempestifs du cabot du 5ème.
La piplette était donc à genoux avec sa bouteille d'huile fraichement remplie chez Monsieur Fouret le marchand de couleur. Comme la dame ne manquait pas d'humour elle avait collé une étiquette de grande taille où l'on pouvait lire "huile de coude" sur la bouteille .
Le chat, un gros chat vert obèse, se deplaçait de marche en marche avec Lisette .
Cette étiquette lui valait quelques compliments des usagers de l'immeuble qui ne manquait pas de lui dire en riant finement : ah il en faut de l'huile de coude pour un tel boulot .
Marcel , le gamin du troisième qui avait bien grandit , disait bonjour un peu gêné quand il rencontrait trois fois l'an la mère Grenouillard dans sa posture d'orante, avec la fameuse bouteille ...N'avait-il pas gentiment demandé un peu d'huile de coude à la pipelette , un jour ou la maitresse d'école l'avait encouragé à utiliser ce produit miracle . Il passait donc un peu gêné mais rirait franchement de sa naïveté dans quelques années.
Lisette entendit bien la porte souvrir deux étages au dessus mais le silence retomba sans que resonne le claquement viril des souliers du notaire ou le chant de castagnettes des talons de sa voisine d'en face.
Elle n'eut que le temps de prendre conscience du changement de posture de son chat! toutes griffes prêtes, le dos arqué, la queue agitée il feulait en plissant les yeux devant un ridicule matoux orange et un nom moins comique chat vert, dont l'allure generale évoquait le retour d'une bamboche mémorable . La bagarre éclata , la bouteille d'huile de coude fut renversée et comme notre héroïne cherchait à la rattraper au vol elle glissa tomba et devala plusieurs marche de son escalier .
au rez de chaussée, l'écriteau fidèle se modifia et indiqua à qui voulait le lire :" la concierge est étalée dans l'escalier".
Le soir en sortant les poubelles, , madame grenouillard faillit rechoir alors que les trois chats passaient reconciliés .Il faut dire que le ciel d'hiver était bien couvert et que déja les reverbères s'allumaient .
Putain de chats dit la concierge, ils se fourrent toujours dans nos pattes , je ne les avais pas vus §
il est vrai que la nuit tous les chats sont gris !

Écrit par : mamedjo | 11/01/2011

Comment veux tu que je mette un commentaire qui tienne la route après celui de Josette la conteuse. Elle a du têter la mamelle d'une sainte femme qui racontait des histoires à la veillée et au lavoir pour savoir écrire aussi bien.

Bises d'un grillon sans chat.

Écrit par : Christian | 15/01/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique