logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/03/2011

le Jour de la Poupée

Au Musée de la Poupée à Paris, Impasse Berthaud, L'exposition "baby-boom, Poupées Françaises 1946-1959" se termine dimanche 13 mars.poupée bouclée.jpg

J'ai repoussé ma visite depuis des mois, et ce matin, je me suis décidée. Au métro Rambuteau, juste en face du Centre Pompidou -L'épouvantable"Raffinerie"!- il y a une impasse tranquille et au bout d'un jardin, un tout petit musée, rempli de personnages inanimés et pourtant vivants dans le souvenir. J'avais une copie des photos de ma poupée d'antan, j'ai parcouru très vite les quatre salles, scruté les vitrines, étudié les têtes aux cheveux moulés, mais je n'ai pas retrouvé MA poupée. La marque Pett Collin s'en rapproche mais ce n'est pas ça!

 

A la boutique du musée, après avoir quand même bien profité de cette belle exposition, j'ai montré la photo, personne n'a su la situer. Une des filles qui réparent les poupées abîmées et restaure les jouets anciens m'a dit "on dirait une poupée allemande". Voilà mon seul indice, sinon de savoir qu'on me l'a offerte dans les années 50.

C'était un peu triste, mais pas grave non plus, du coup je suis rentrée assez vite et me suis précipitée sur la consolation de toujours, le cinéma! Et vous me reconnaitrez bien là, pour me réconforter j'ai regardé le début de Autant en emporte le Vent. Rien de plus réjouissant que le sourire narquois de Clarkounet ! Dès les premières mesures de la musique du générique, j'ai eu la chair de poule, comme autrefois quand le rideau rouge se levait à l'Olympia et que l'orchestre marquait avec force le début du spectacle. C'était exaltant ; certains films me font le même effet, mais ce sont rarement des films récents.

Clark Wind.jpg

"Cette époque, le vent l'a emportée comme un rêve" c'est ce qu'on lit sur l'écran au début du film. Après, curieusement, j'ai trouvé Vivien Leigh très maniérée en Scarlett O'Hara, elle est jolie, certes avec ses cheveux brillants, ses yeux verts, ses belles robes, mais je me rends compte maintenant qu'elle n'était pas si bonne actrice que ça. Elle minaudait trop, et c'est flagrant quand on la revoit des année plus tard en Blanche Dubois, dans Un Tramway nommé Désir.

On s'y fait au bout de quelques scènes dans Autant en emporte le Vent. C'est aussi son rôle qui "craint" comme on disait dans les années 70 : elle est entoourée d'un tas de beaux gars, mais elle fond devant un escogriffe délavé comme une endive, Ashley (Leslie Howard). Lui veut se marier avec Olivia de Havilland, plus sage.Vivien Leigh robe rouge.jpg

 

 

Cette nouille de Scarlett rencontre Rhett Butler, aîe ouille, Clark Gable, et au lieu de tomber raide de lui, elle continue de se languir de son Ashley aussi fade qu'un navet cru. Clark-Rhett la trouve idiote et s'énerve, mais comme elle est jolie, il va persister à la séduire. Voilà, j'en suis là, et la guerre de Sécession vient de commencer. Y en a encore pour deux heures; je le regarde en feuilleton, c'est moins accaparant.

Voilà la demi-journée de "la femme", ce 8 mars, la demi-journée de Lélène, de bric et de broc, maintenant, al' va quand même bosser!

A demain

 

 

15:57 Écrit par Hélène Merrick dans Blog | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : musée, souvenirs, années 50

Commentaires

Bonjour amie hélène Je passe et te dis bonne soirée Bisous du Noélus alpin

Écrit par : l'alpin | 08/03/2011

Hihihi, tu m'as fait sourire avec ta quête de poupée!!Ciel, comme on les aimait nos poupées des années 45/50 ,mais, perso, j'ai toujours préféré ma "Nounouche" jusqu'à ce que j'enfante de mon aînée à 21ans!! Mais, j'ai encore un nourson qui m'attend dès que je suis trop triste de la vie!! Oui, je suis d'accord avec toi, Scarlett minaudait un maximum mais elle a bien lutté pour retrouver son confort et à quel prix!! la mort d'un enfant et de deux amours!!celui qui l'aimait et celui qu'elle aimait!! Bref, un peu la Emma Bovary!!Une femme quoi!!! Ah les hormones!!Elles nous en font faire des bêtises!!hihihi BISOUS FAN

Écrit par : FAN | 08/03/2011

Coucou la fée Hélène !

Que j'aurais voulu être avec toi au milieu de toutes ces poupées , mon rêve de petite fille .
Bonne soirée bizoux et bonne fête la femme ,
Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 08/03/2011

Sourires.... C'est vrai, pourquoi pas ???? Bises!

Écrit par : patriarch | 09/03/2011

Ta note m'a bien détendue Pleins d'images me sont revenue en mèmoire
Bises Du soir Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 09/03/2011

ma poupée bella dort dans le grenier chez maman, avec anouchka daisy dorothée, ma poupée plus moderne (le prenom des poupées venait de ma mère grande organisatrice devant l'éternel) donc cette pauvre anouchka...etait en genre de caoutchouc qui en a fait une poupée très attachante, bien collante même ,intouchable !j'ai eu des poupées et je revais de baigneurs ..comme celui de ma voisine .
je retrouverai bella (c'était aussi son prenom) toujours vétue de sa robe de mariée quand il faudra vider le grenier pour liberer la maison ...
bises

Écrit par : josette | 10/03/2011

Elle ressemble un peu à certaines Schildkrot allemandes des années 50. Mais il y a d'autres marques, aussi.... Elle a bien le type ouest allemand, en tous cas...

Écrit par : jocerane | 07/10/2011

Bonjour,

Nous étions à la recherche d'informations sur les Bébé Capi et nous sommes arrivés directement sur votre blog.

Votre poupée est "INGE" de la Rheinische Gummi und Celluloîd Fabrik
(la Tortue).

Je l'ai soumise à l'historienne de la poupée française , Madame Elisabeth Chauveau.

Bonne continuation pour votre blog et votre lecture d'Autant en emporte le vent!!!

Cordialement

Clara

Écrit par : Clara | 31/05/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique