logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/05/2011

Le Pont près du Ciel

J’avais fait mon premier pas sur la mer !

Il y avait tant à voir sur ce gigantesque bateau que je n’ai plus souffert du mal de mer durant la traversée. Mes parents, comme toujours, ne passaient pas leur temps à trembler de peur pour la sécurité de leurs filles, c’était comme ça à l’époque, on nous laissait aller seules à l’école, traverser les rues de Paris, prendre le métro … Sur le paquebot, je courais partout, je regardais les ponts, les cabines, les coursives, je galopais dans les restaurants. Personne ne me grondait, personne ne me surveillait.

« Où tu étais, Trésor Joli ? » demandait Papa quand il me croisait !

Dans ma mémoire, la traversée a duré plusieurs jours, pourtant Gênes n’est pas trop loin d’Athènes, mais en bateau on va quand même moins vite qu’en train. Laissons l’avion de côté pour l’instant !

Un jour je suis partie plus longtemps que d’habitude, je voulais en voir plus, il me semblait que tout en haut, près des cheminées, il n’y avait personne, ou alors, quelque chose de mystérieux que je devais découvrir. Je me suis aventurée plus loin que les autres fois, tout en haut, sur le dernier pont.

Je grimpais un escalier en ferraille, quand un monsieur a commencé à le descendre. Il y avait des bruits de moteur, des roulements inconnus, des sifflements, des vapeurs, le son du fer sous les chaussures.

portrait-capitaine-croisiere_~x13417130.jpg
A mi-chemin de l’escalier, le monsieur a baissé les yeux, j’ai levé les miens, très haut : il était grand, magnifique dans un uniforme bleu, une casquette sur la tête. Il souriait. Il m’a dit : « Que fais-tu là, petite fille ? Il ne faut pas monter ici ! » J’ai répondu : « Je me promène, je voulais voir… »

« Il ne faut pas te promener là-haut, c’est le pont du Capitaine ! Où sont tes parents ? Viens je vais te ramener. »

Il m’a prise par la main, et a redescendu avec moi des tas d’escaliers, traversé des tas de passages.
Quand mes parents m’ont récupérée, Maman était confuse, elle regardait le monsieur les yeux en dessous avec timidité. Papa a remercié le Capitaine. J’avais dérangé l’autorité suprême, le Maître du bateau !

C’était le Capitaine, je ne l’oublierai jamais !

 

(A suivre!)

(Sur la photo ce n'est évidemment pas moi et pas non plus "Mon" Capitaine, je n'ai pas de photos de cette traversée, on ne mitraillait pas tout comme aujourd'hui, les photos étaient un luxe et une exception, c'était important, ça restait. J'ai trouvé cette jolie photo en me promenant sur un site de bateaux et d'officiers de marine! le WWW est indiqué dessous)

 

13:48 Écrit par Hélène Merrick dans Livre | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : feuilleton vécu, baby boom, années 50

Commentaires

Quelle aventure! Je comprend ta curiosité moi qui n'ai jamais voyagé sur un si grand bateauet de plus tu ne t'ai privée de rien ;déranger le capitaine en personne! C'est vraiment un souvenir innoubliable.Amicalement MONIQUE R.

Écrit par : Monique R. | 05/05/2011

Quelle belle histoire !
Amitiés
Nicole

Écrit par : Nicole | 05/05/2011

Coucou la fée Hélène !
"Ah ! si j'étais un homme je serais capitaine d'un grand bateau" .
Curieuse la petite fille qui partait à l'aventure dans les coursives .
Bonne soirée bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 05/05/2011

bon sang Hélène, quand tu fais les choses c'est en grand, je comprends que ce soit un beau souvenir!
bises

Écrit par : josette | 06/05/2011

on n'a pas le droit de faire de pub sur blog 50 sinon je t'aurais dit que c'est une fisk...comme les ciseaux ! bises

Écrit par : josette | 06/05/2011

Mon commentaire d'avant-hier a dû "sauter" !?
J'écrivais que le capitaine a été indulgent parce qu'il avait vu la... belle Hélène !
Bon week-end,
Amicalement,
Gérard.

Écrit par : CHAP | 07/05/2011

Ben di don, sur la photo, le Capitaine du bateau est séduisant, heureusement que tu étais une petite-fille, tu aurais pu tomber non pas des escaliers mais amoureuse éphèmère!! Oui, on nous laisser gambader sans angoisse, bizarre, quand même!! Je me souviens d'avoir été à la maternelle seule, (Aulnays/bois lorsque ce n'était pas le 93!! lol) un chemin avec un carrefour à traverser! Il faut dire que les voitures étaient rares, mais bizarre!!!Vous avez dit "bizarre"!!! Et à la campagne, j'allais chercher le lait très loin avec mon petit pot en étain!!Et après on dit que je n'ai peur de rien! ben non, je n'ai jamais eu peur même sous les bombes de 1942!! Malgré tout, je suis sensible aux bruits!! Hélas, désormais, je tremble pour mes petits!! Ainsi va la vie!! BISOUS FAN

Écrit par : FAN | 07/05/2011

tu me fais rêver avec l'histoire de cette inoubliable rencontre
J'ai pris le bateau alors que j'avais un âge certain...j'aurais aimé gambader comme toi sur les coursives
Je te souhaite un tres bon dimanche
Bises Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 07/05/2011

Bonsoir Hélène

Comme toi, j'ai vagabondé des après midi entier sans que les parents s'inquiètent. Il fallait rentrer pour manger !

Ton aventure sur ce paquebot t'as visiblement marquée. C'est curieux comme quoi nous cherchons toujours à monter plutôt qu'à descendre ! Tu aurais pu aller en salle des machines, dans les soutes. Eh non, c'est vers le pont supérieur que tu as grimpé.

Dommage que le capitaine ne t'ai pas fait visiter le poste de commandement !!

Bises du grillon

Écrit par : christian | 10/05/2011

C'est presque impossible de trouver informés personnes pour cette sujet , cependant, vous sembler vous savez ce que vous parlez! Merci

Écrit par : Melony | 10/07/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique