logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

03/07/2011

2.La chambre sans nom

Josette m'ayant piégée avec ses appels du pied et ses flatteries de bas étage, je m'en vais lui monter de quel bois je me chauffe! Puisqu'elle s'est dénommée Joelle et m'a bombardée Helena-ah-ah-ah, ne la contrarions pas.

 

2 • La Chambre sans nom

Ayant voyagé tranquillement dans une chambre à roulettes, Joelle a eu tout le temps d'imaginer ses nouveaux amis. Mue par ce qu'on appelle l'instinct grégaire, elle a garé son camping car face à la maison de ses hôtes. J'y va-t-y j'y va-t-y pas? Après un tel voyage, ponctué de ruminations sur sa vie, de casse croûtes et de ramassages d'auto-stoppeurs, elle s'est décidée à aller regarder sous le nez les participants à la réunion des écrivaillons.

Bonne surprise: tous ces gratte papier étaient bien élevés, souriants et avançaient vers elle les bras chargés de bouteilles et de victuailles. On s'embrassait, on se regardait bien en face dans les yeux. Ca présageait de riantes bombances et de soirées arrosées.

Ce que Joelle ne savait pas, c'est qu'à l'Hôtel du Franc Courtois, une poignée de voyageurs s'étaient installés. Personne ne se connaissait, mais tout le monde allait le lendemain au même endroit, chez Fanfan la Comtoise et son Gigi l'Amoroso.

 

Gigi et les saucisses.jpg

Les futurs fêtards se saluèrent et dînèrent ensemble pour faire connaissance. On prit des photos, qui attestent de leur bonne humeur et de leur volonté à faire de cet événement un souvenir agréable.

 

L'Hôtel du Franc Courtois annonçait sept chambres. Ces sept chambres avaient été réservées par les blogueurs. L'un des couples avait pourtant la clé de la chambre 8, une chambre qui n'existait pas officiellement.

Dans la chambre 8, il y avait grand costaud dont la femme, Helena, rappelait à Joelle quelqu'un, mais elle ne savait pas qui. "Je la connais, je l'ai connue autrefois, je l'ai déjà vue quelque part", se répétait-elle.

De son côté, Helena, accompagné de son Costaud des Batignolles, avait reconnue Joelle sans l'avoir jamais vue.

Helena avait pour l'heure une autre question en tête : pourquoi elle et son grand frisé étaient-ils logés dans la chambre 8? Pourquoi, près de la chambre 8, y avait-il une chambre sans numéro sur la porte? Dans cette  chambre, qui existait encore moins que la 8, on entendait du bruit, des pas, des voix, des cliquetis, la porte claquait. On ne voyait personne sortir ou rentrer.

Au cours du dîner, les convives remarquèrent un couple à quelques tables de là. La jeune femme avait le type asiatique, son compagnon semblait très amoureux, et tous deux s'exprimaient en coréen.

 

(A suivre, "'ti bandes de moules", comme dit M. Adadas, le prof de gym de Spirou, débrouillez-vous avec ça!)

Photo : Gigi et les saucisses)

18:00 Écrit par Hélène Merrick dans Livre | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : feuilleton bloguinade, "cadavres exquis"

Commentaires

Excellent début de récit énigmatique entre Héléna et Joelle, que de surprises allons-nous découvrir au fil des mots...Vite un autre épisode...on attend!!!!



Bises
hélène

Écrit par : hélène | 03/07/2011

début haletant...Je pars lire la suite !

dominique

Écrit par : papydompointcom | 03/07/2011

Le mystère de la chambre sans numéro. Un sujet à développer. T'as pas regardé par le trou de la serrure ?
Je fonce chez Joëlle voir la suite.
Bonne nuit
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 03/07/2011

J'attends la suite avec impatience..... Vous avez passé de belles journées.... Bonne journée . Bises

Écrit par : patriarch | 04/07/2011

Coucou la fée Hélène !

Zut ! j'allais taper le A à la fin , hi ! Hélèna et Joëlle ...............
Bravo ! chouette c'est magnifique de suivre vos péripéties à tous
dans l'hôtel Franc courtois , comme à Joëlle j'imprime pour me faire un roman .
J'attends la suite , merci les écrivaines .
Bon lundi et bizoux des Comtois aux Parigots !

Écrit par : françoise la comtoise | 04/07/2011

Ok, je vais tenter de suivre au jour le jour l'épopée de "la chambre sans nom"!! J'espère que le suspens sera à son apogée!!! BISOUS FAN

Écrit par : FAN | 04/07/2011

La chambre sans nom je l'ai vue...légerement entrouverte
Il y en a une dans la bande qui l'a cherchée...Mais chut
J'ai eu beaucoup de plaisir à te rencontrer,à vous rencontrer!!!
Beaux moments où l'amitiè fut reine
Bises à vous deux Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 04/07/2011

la chambre sans numéro c'est moi qui l'avais elle aurai le n° 9 le premier soir je ne la trouvais pas car comme la 8 elle était derrière une porte marquée "privé" ravie de vous avoir rencontrés je lis "Agathe Godasse" une vraie parisienne bises Renée-anne

Écrit par : Renée-anne | 06/07/2011

Coucou Hélène !
Très heureuse d'avoir fait ta connaissance et celle de ton charmant Henri !
Que de bons moments passés à cette bloguinade !
Bisous
Nicole

Écrit par : Nicole | 08/07/2011

Après être passée chez Mamemdjo .. je comprends mieux ton histoire !!
Bisous
Nicole

Écrit par : Nicole | 08/07/2011

un beau début de roman.....on est en attente de la suite, du moins la tienne, car j'ai déjà été voir chez josette.
Bisous
Anita.

Écrit par : anita | 08/07/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique