logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/07/2011

Feuilleton Chap.4 ou 5 ?

Hélène :  5 ? (je m'y perds, vu que Josette a écrit deux chapitres d'affilée ! Va falloir trier, Lecteurs patients!

Donc chapitre 5 !!!  La Chambre sans nom (alias Queue de Poisson)

Joëlle n’avait pas fini de se poser des questions ! La rencontre des gratte-papier de la Toile, prévue depuis près d’un an, était déjà une énigme : une trentaine de personnes inconnues, c’était le premier point d’interrogation : allaient-elles s’apprécier ? Se regarder de travers ? S’empoigner ? S’insulter ? Se battre comme des chiffonniers ? Claquer des portes, des portières, mettre des pièges à souris sur les sièges des voitures ?

 

Biche Chartreuse.JPG

A l’arrivée déjà, Héléna, prête à foncer dans la douche, avait reçu un coup de fil : « On est là ! Dans le couloir ! » Aïe ! Déjà déloquée, la parisienne s’est rhabillée en catastrophe, a glissé ses pieds dans ses tongues, a cassé à moitié la porte 8 pour sortir et s’est heurtée dans le noir à un groupe de six ou huit inconnus. Sur le palier mal éclairé, elle a tout juste reconnu Françoise, dont le joli minois apparaissait régulièrement sur l’ordi. Aussitôt après Christiane Dubouchon et son grand sourire. Un conjoint, un autre conjoint, il fallait se rappeler les prénoms ! Une charmante dame à lunettes l’a examinée des pieds à la tête. Helena s’est dit, oh la la je ne lui plais pas, les autres vont me rejeter ! En fait, c’était juste Anita, rajustant ses lunettes pour ne pas trébucher dans les escaliers tordus. Embrassades, encouragements, engagements, rendez-vous.

Dîner sans chichis.jpg

 

 

Après le fameux dîner où l’on a fait connaissance, ripaillé, bu, entendu les Coréens chuchoter des secrets, l’une des convives Renée-Ann a mystérieusement disparu. Dans les sept chambres, les autres se sont retirés. Héléna et son grand Costaud ont regagné la chambre 8 , complètement à l’écart en haut d’un escalier en colimaçon.

La porte sans nom, à côté, vibrait d’étranges pépiements. Le Grand Frisé d’Helena lui a demandé : « Tu es sûre d’avoir laissé tes trotte-menu dans le grenier ? »

Phrase sybilline pour ceux qui n’ont pas lu les aventures de la famille Frisé dans un pavillon de banlieue hanté.

Josette n’a peut-être pas tort en soupçonnant le grand sac de voyage d’Helena ; la Lélène en question ne sait jamais ce qu’elle transporte ; Pour trouver un porte-monnaie ou une clé dans son fourre-tout, il lui faut une pelle, une lampe frontale, un compteur Geiger, un chien policier, ou au pire, appeler les Pompiers. Ah ça, n’importe quelle occasion est bonne pour faire accourir ces beaux gaillards avec leurs lances à incendie !

Sinon, pour fouiller Le Sac, Léléna a une méthode plus radicale : elle le retourne et renverse tout par terre. C’est ce que Costaud nomme : l’Helena Touch ! C’est chic, ça fait oublier que le sac provient le plus souvent d’un étal du marché, ou d’un supermarché allemand du type Lidl.

« Non, dit la femme de Costaud pour reprendre la conversation, j’ai tout bouclé, y a pas de monstres dans mes affaires. » «Pourtant je les entends, dit Frisé, ils piaillent. »

« C’est pas moi », insiste Helena. Elle sort de la 8 et colle son oreille sur la porte de la chambre sans nom. « Ecoute-moi ça : ce n’est pas du français, toi qui es polyglotte viens donc voir un peu par ici ». Costaud bougonne mais écoute. « Mouais, c’est vrai, ça ressemble à une soirée arrosée entre Coréens, on dirait même que c’est très mouvementé. »

« C’est peut-être des sportifs qui préparent les prochains Jeux Olympiques de Pyong Yang ? » Costaud la regarde avec commisération :" T’es vraiment givrée des fois, ma petite chérie. »

(A suivre !)

(feuilleton triplement bizarre : Josette a écrit la suite (4) avant que je ne puisse écrire le chapitre 3, donc je suis supposée être partie sans laisser d’adresse, comment on va se dépatouiller avec ça ????)

• Au fait, si quelqu'un d'autre veut s'y mettre, il ou elle sera bien accueilli (e), y a pas d'exclusivité Josie- Lélène!

Les photos :•  en haut : Biche et la Chartreuse (pourtant quand Le Grillon a fait le lien - comprenne qui pourra! Biche s'est écriée : "Mais qu'est-ce que ça a à voir avec moi?!"

• En bas : Un dîner au cabanon, non pas celui des fous!

 

 

 

13:27 Écrit par Hélène Merrick dans Livre | Lien permanent | Commentaires (14) | Tags : queue de poisson, alias la chambre sans nom

Commentaires

Je pense que Josette était impatiente de nous raconter les aventures de sa queue de poisson, mais t'en fait pas on va s'y retrouver....
merci de jouer le jeu, j'attends déjà la suite....
Bonne journée.
Bisous
Anita

Écrit par : anita | 12/07/2011

Coucou Lelena !

La fée pour le moment est en vacances . Comme à Josette ou Joëlle je te chipe les textes pour me faire un petit livre perso , avec ta perm , merci t'es gentille . J'adore vous lire toutes les deux , cette histoire à quatre mains vous va bien . Désolée je ne sais pas écrire , dommage car du côté de "l'inviteuse" il y aurait des choses à dire , hi !.....
Bonne soirée avec ton frisé et bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 12/07/2011

Pauvre petite moi, je ne suis pas encore dans le décor. J'arriverai bientôt parmi vous. Pendant ce temps je suis le feuilleton avec beaucoup de plaisir. Félicitations les filles!
Aujourd'hui il fait une chaleur torride et je m'en vais jouer au golf quand même. Quel sacrifice!
Je vous embrasse
Pierrette

Écrit par : Pierrette | 12/07/2011

ben , voilà, on met ce cabanon en valeur !
www.hippodrome-pornichet.com
Bonne soirée !

Écrit par : Marie-Thérèse | 12/07/2011

Un petit bonsoir en passant; Bises de mes "zalpes" noélus

Écrit par : l'alpin | 12/07/2011

Un petit bonsoir en passant; Bises de mes "zalpes" noélus

Écrit par : l'alpin | 12/07/2011

Pas de problème on suit, même si l'angoisse commence à poindre au creux du ventre.

Dominique

Écrit par : papydompointcom | 12/07/2011

bizarre autant qu'étrange, dans cette affaire même les commentaires demenagent , je ne trouve plus celui que je t'ai mis ce matin!!!a qui l'ai je donc mis me croyant chez toi? entre les chambres bizarres, tes disparitions , les diablotins de sac à main qui t'environnent et ton grand frisé qui se pose des questions ...ou va-t-on, et surtout comment va-t-on s'en sortir ?
qui va venir nous aider à compliquer ce pot au feu en rajoutant ses legumes , et bien nous verrons ma belle , dans deux jours la suite parait , enfin la suite a notre manière , delire plus delire égale grand délire , mais surtout pour moi grand plaisir, j'espère qu'il en est de même pour toi .
je renouvelle ma demande disparue , as tu fais bon voyage ? et bon sejour?
tu es là c'est l'essentiel, je t'embrasse , bise au grand frisé et caresses aux lutins !

Écrit par : josette | 12/07/2011

Passionnant ! Mystérieux ! J'attends la suite chez Josette.
Hier soir, nous lisions chacun notre livre les petits-enfants et moi et Agathe me faisais rire alors Julien aurait bien voulu savoir pourquoi. Il était plongé dans l'étoile mystérieuse et Pauline dans la vallée des meerkats. La couverture du livre et le nom de Godasse faisait ouvrir de grands yeux à Julien.
J'espère que vos vacances vous ont été salutaires.
Bises à vous deux
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 13/07/2011

On est tout à fait dans l'atmosphère de "La chambre jaune"...sauf que là, on n'en connait pas la couleur!

J'aime votre conte à ,4 mains, la rencontre dans le couloir où on trouve des visages inconnus, sauf un, mais je constate que beaucoup ont sympathisé expresso, et les ripailles quoiqu'on dise...çà rapproche....

Toutes ces photos m'ont permis (la bonne femme qui reste bien calée sur son divan)...de participer en imagination aux péripéties de la rencontre!

Je ne puis que m'écrier : VIVE BLOG 50.......


Bises
hélène(l'autre)

Écrit par : hélène | 13/07/2011

Voici ma petite fée rentrée
Vous faites fort avec Josette C'est bien amusant d'autant plus que l'on met de suite des visages sur les acteurs
Prends le temps de récupérer ça fait durer le plaisir de l'attente et piaffer josette !!!
Bises à vous deux
Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 13/07/2011

Tellement pressée de copier/coller pour ainsi ne rien perdre de l'aventure à 4 mains que j'en ai oublié de te mettre une petit coucou !... désolée.
Bises à vous 2 et surtout reprenez des forces après tous ces "débordements"

Écrit par : Biche | 13/07/2011

j'ia bien ri avec ton petit récit ! avec Biche nous étions dans le même hôtel à la chambre 5, mais nous n'avons pas vécu ces étrangetés; il faut dire qu'ayant gravi le 1er étage comme vous, en allant jusqu'au bou du couloir, pour accéder à notre chambre, nous avons dû descendre 3 marches. à suivre le feuilleton, quelle bonne idée cette Josette. Bises à tous les deux. Renée

Écrit par : campanule | 13/07/2011

Mais c'est un cabanon extensible!et toujours, comme une provocation gourmande,cet énorme gâteau!
Et une Helena qui, comme Clarkounette, par une bizarrerie de l'esprit,renverse son sac à main, pour trouver la " chose".

Et ces coréens:un vrai délire partagé avec Josette..

Je crois que j'aurais bien aimé me trouver dans la chambre X!


Quelle bonne humeur:des moments forts et je comprends que tu aies aimé.

A bientôt Helena;je vais ,furtivement, entr'ouvrir la porte de la chambre car je suis très
curieuse...

Bises de Clarkounette ( plus une pour le grand frisé)

Écrit par : betty | 14/07/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique