logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/03/2014

Théâtre de l'Ambigu

Un ami lecteur de Blog 50 m'a demandé récemment une suite à ma note ancienne sur le Théâtre de L'Ambigü à Paris. J'ai aimé ce petit théâtre toute mon enfance et ai été horrifiée quand il a été détruit, malgré les efforts d'André Malraux pour le préserver.

Ambigu et métro.jpg

Autour de la station de métro, il y avait des pigeons et des moineaux, c'était enchanteur

ambigu_comique.jpg

Le voici plus tôt dans le temps

ambigu_theatre_de_l_01.png

Les escaliers ont changé, des réverbères ont illuminé la place, c'était toujours vivant !

ambigu disparu.jpg

Voici maintenant l'horreur de bureaux qui a remplacé cette merveille ...

J'ai trouvé ce texte ci-dessous et cette photo après le plan sur internet en tapant : "Théâtre de l'Ambigu Paris Images"

La salle du théâtre de l’Ambigu-Comique, d’une capacité de 1900 places, avait été construite en 1828 sur des plans de Hittorf et Lecointe au 2 ter du boulevard Saint-Martin.

Position estimée

Elle a malheureusement été démolie en 1967, malgré les promesses d’André Malraux, pour y construire une horreur sans grâce, l’immeuble de béton qui est aujourd’hui occupé par le Fongecif Île-de-France.

Par chance, j’ai trouvé une gravure traitant le même sujet que celui qu’on devine sur la toile peinte accrochée au-dessus du péristyle du théâtre. Il s’agit d’une scène d’une pièce dramatique en cinq actes qui fut créée à l’Ambigu, L’Affaire Coverley, écrite par Adrien Barbusse et Henri Crisafulli. À la plaisante stupeur du public, un train entrait sur scène pour écraser un acteur et rien que pour cela, la pièce a obtenu un grand succès.

Le chroniqueur du Figaro notait que c’était bien la première fois qu’on voyait le chef machiniste traîné sur scène à la fin d’un spectacle pour être ovationné.

Tableau du chemin de fer dans l'Affaire Coverley

 Prochaine note, toujours pour répondre à des visiteurs qui n'ont pas forcément de blog ici, mais qui se promènent parmi nous : la poupée allemande Inge du début des années 50, toujours pas rachetée sur le net (trop chère!) Faites de beaux rêves

18:49 Écrit par Hélène Merrick dans Blog | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Quel désastre de l'avoir rasé!! Ils veulent bien raser l'église Ste Rita pour construire des logements sociaux!!!! Surtout, veille à ton quartier d'enfance!!et les autres aussi, il faut bien voter!! BISOUS FAN

Écrit par : FAN | 12/03/2014

Bonsoir Hélène

Merci pour cette note historique. J'ignorais tout de ce théâtre et des pièces qui y ont été jouées. Le tableau de l'entrée sur scène de cette locomotive devait faire trembler d'effroi les spectateurs, pas certains qu'elle s'arrête à temps.

L'acteur trouvait il de la place entre les rails pour ne pas succomber ??

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 12/03/2014

Il y a des quartiers, comme ça dans Paris, qui sont devenus méconnaissables.
Lorsque je vais du côté de la pointe Rivoli, je ne m'y retrouve plus par rapport à mon enfance.
Fort heureusement, nous avons gardé encore de beaux et vieux théâtres.
Bises
Geneviève

Écrit par : Genevieve | 13/03/2014

Quelle tristesse de voire des batiments comme celui là disparaitre
Je n'ai jamais eu le bonheur de le voir
L'affreux immeuble qui a pris sa place rend le quartier peu chaleureux
Belle soirée Bises Brigitte

Écrit par : fleurbleu | 15/03/2014

Coucou ma fée Hélène !
C'est dommage de raser un si beau monument de la culture mais sans doute qu'il ne ramenait plus d'argent à la commune et les bureaux maintenant avec les taxes en ramènent eux. Bon mercredi et des gros bizoux ensoleillés des comtois !

Écrit par : françoise la comtoise | 19/03/2014

Coucou belle Hélène comment vas tu ?? j'ai vu sur un commentaire chez Maminie que tu avais vu des soucis de santé ???
Bisous

Nicole et Henri

Écrit par : La Berrichonne | 26/03/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique