logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/04/2018

Existence & Patience

Lilly extrait château jpg.jpg

Bonjour mes amis, je n'oublie aucun de vous, le temps passe si vite que je ne compte pas le nombre de mois où je ne suis pas venue ici vous visiter et vous envoyer des petits dessins, voici alors un extrait de conte que je vous ferai partager très vite. Bises amicales à tous !

18:03 Écrit par Hélène Merrick dans Blog, Dessins | Lien permanent | Commentaires (2)

Monstroplante

Il y a quelques années, je suis allée dans une école primaire pour un "atelier d'écriture", organisé par La Maison des Excrivains ; c'était une petite classe dont les élèves venaient tout juste d'apprendre à élire et écrire. Ensemble nous avons inventé une histoire. On se la racontait oralement et petit à petit elle a pris forme. La voici :

 

lémurien timide fragment.jpg

                                               MONSTROPLANTE

 

            Six lutins, six fées et un magicien s’ennuyaient dans leur classe.

             Comme ils aimaient avoir peur, ils décidèrent de créer un monstre et le nommèrent Monstroplante.

            Monstroplante a une tête ovale des grandes dents, une grosse bouche et d’énormes griffes. Il est enterré à moitié dans un pot comme une plante.

             Monstroplante est un monstre gentil, alors les fées, les lutins et le magicien sont déçus. Ils s’en vont.

           Monstroplante a faim. Il voudrait un ami pour jouer avec lui.

            Monstroplante est intelligent, il a un cerveau de géant. Il aimerait apprendre les mathématiques, la lecture et l’écriture.

             Pour sortir de son pot, il creuse la terre avec ses mains griffues et la repousse avec ses coudes.

             Dans la classe, Monstroplante trouve un crayon et une feuille de papier. Il dessine un copain, et avec ses pouvoirs magiques, il transforme son dessin en vrai copain.

            Il l’appelle Clément et lui donne aussi des pouvoirs magiques.

             Clément a un grand nez qui monte jusqu’au plafond. Il est fait de différentes parties d’animaux : sa tête ressemble à la fois à celle d’un ours et d’un loup, avec des moustaches de chats. Clément porte des chaussons de lutin et comme il est frileux, des vêtements d’hiver, un manteau, un chapeau, des gants, des bottes.

             Clément aimerait vivre la vie de plusieurs personnes ; comme il a déjà Montrosplante comme copain, il veut aussi une copine pour jouer à plusieurs. Clément crée Georgette.

             Georgette a des petites cornes et de grands cheveux de toutes les couleurs qui descendent jusqu’à terre, avec des tas de chouchous dessus.

         Elle a des yeux derrière la tête et un peu partout sur le corps, avec des lunettes de stars qui forment des guirlandes ; elle porte un collant avec des coeurs et une robe à fleurs. Autour du cou, elle a un collier de lucioles, de croix et de coquillages lumineux.

             Georgette brille dans la nuit.

             Monstroplante, Clément et Georgette se disent bonjour et se mettent à jouer à cache-cache.     

             Comme ils ont faim, ils vont à la cantine de l’école. Ils mangent des mouches à grandes oreilles et des escargots,

            Maintenant, ils se posent des questions :

             - Pourquoi sommes-nous tout seuls? demande Clément?

             - Qui sont nos parents? demande Georgette

             - Moi je le sais, dit Monstroplante, je les ai vus, ceux qui m’ont créé, c’était des fées, des lutins et un magicien.

             - Où sont-ils? demandent Clément et Georgette

             - Ils sont partis, répond Monstroplante, parce que j’étais un monstre trop gentil, ils m’ont laissé tout seul dans mon pot de fleur. Ils sont peut-être dans le château des fées ou dans un pays imaginaire,

             - Faisons un club pour les retrouver!

             - On va leur faire peur !

             - C’est une bonne idée , dit Monstroplante, car ils m’ont créé pour avoir peur, ça les amusait!

             - Ouiii! s’écrient Clément et Georgette

            Monstroplante, Clément et Georgette s’entraînent alors à se faire peur, et ça les fait beaucoup rire .

             - Mes créateurs voulaient voir des loups, se rappelle Monstroplante.

             - On pourrait visiter les pays où vivent les loups? propose Clément.

             - Oui, allons-y ! dit Georgette.

            Les trois amis, qui n’ont jamais voyagé, aimeraient partir en Afrique, dans les îles, en Chine. Mais ils apprennent qu’il y a des loups surtout en Mongolie, en Pologne, en Sibérie et au Canada.

             Les loups ont différentes couleurs : blancs pour se cacher dans la neige, noirs pour se fondre dans la forêt. Ils craignent les êtres humains.

             Pour retrouver leurs parents et rencontrer des loups, Monstroplante, Clément et Georgette prennent des crayons et du papier et dessinent leur pays, ils dessinent aussi les fées, le magicien et les lutins tels que Monstroplante les a décrits. Avec leurs pouvoirs magiques ils se fabriquent des ailes pour voler autour du monde.

             Ils s’envolent pour la Mongolie, la Pologne et la Sibérie. Ils fouillent ces trois pays, cherchent dans la neige des traces de pattes de loups, mais ils n’y trouvent pas les fées, les lutins et le magicien.

          Monstroplante, Clément et Georgette arrivent enfin au Canada, où il y a beaucoup de montagnes couvertes de neige et des forêts.

            - Où sont-ils? se demande Monstroplante

          - Peut-être se sont-ils cachés? suggère Clément

            - Ou alors ils se sont transformés en loups pour rejoindre une meute ? propose Georgette

             Alors, pour approcher les loups et connaître la vie sauvage, Monstroplante, Clément et Georgette décident de se changer eux aussi en loups .Ils choisissent de devenir des louveteaux pour être adoptés et protégés par les grands loups de la meute. Ils se dessinent dans la neige et par magie, deviennent louveteaux.

            Dans la neige ils découvrent des traces de pas, qui ressemblent à celles d’êtres humains mais aussi de lutins, iet des traces bizarres comme celles des pantoufles enroulées du magicien.

             Monstroplante, Clément et Georgette avancent, avancent, tous les jours ils marchent, ils se promènent et finissent par rencontrer une grande meute de loups.

            Cernés, nos trois amis ont peur d’être attaqués. Ils se préparent à se défendre, mais grâce aux voix et à l’odeur de certains loups de la meute, Monstroplante reconnait les fées, les lutins et le magicien qui l’ont créé.

             Les trois louveteaux et leurs créateurs doivent maintenant se séparer du reste de la meute. Les vrais loups pourraient les mordre, avec leurs grands crocs blancs. Pour les impressionner, les trois amis et leurs créateurs se transforment en grosses bêtes : taureaux, ours blancs, grizzlis, aigles royaux, cobras, dragons, licornes!     

             Les vrais loups ont peur, ils prennent la fuite!       

            Monstroplante, Clément, Georgette, les six fées, les six lutins et le magicien s’envolent tous ensemble pour la France jusqu’à Moussy le Roy.

            Ils s’installent dans le château du Roi Dagobert qui a mis sa culotte à l’envers. Enfin réunis, ils sont très heureux et ils font une grande fête.

             Il ne leur reste plus qu’à réaliser leurs rêves : Monstroplante décide d’ apprendre la lecture et l’écriture et d’étudier les mathématiques. Après ses études, il crée un cirque et en prend la direction.

            Clément, avec son grand nez qui monte au plafond, sa tête qui ressemble à plusieurs animaux et ses chaussons de lutins, se déguise en phoque et fait le clown dans le cirque.

             Georgette apprend le chant et la danse. Comme elle brille de tous ses feux, elle illumine tous les spectacles du cirque autour du monde.

             Les fées, les lutins et les magiciens continuent de voyager mais ils passent aussi du temps dans le cirque des trois amis.

             Monstroplante a conservé le pot de fleurs dans lequel il est né.

             C’est un souvenir de son aventure, et il pense qu’il pourra s’en servir un jour. En attendant, de temps en temps, il va dormir dedans.

                                                          FIN

Lori sur chapignon.jpg

 

17:57 Écrit par Hélène Merrick dans Nouvelles | Lien permanent | Commentaires (2)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique