logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/07/2011

Visite grotte Osselle suite

AVANt CE TEXTE, ALLEZ VOIR CHEZ FRANCOISE LA COMTOISE QUI A MIS UNE SUITE TRES CHOUETTE, "La Photo..." ses textes s'intercalent parfaitement dans le feuilleton! **********************************************************************

Au vu des photos de la belle grotte d’Osselle, Papydom a constaté, « c’est lugubre » ! L’étourdie Helena, qui n’y voyait que mystères excitants, en a été secouée de doutes, talonnée par le désir de raconter la vraie histoire ! 

Josette rit sous cape.jpgL’exploration de la grotte s’est passée dans la joie délirante, les visiteurs, tout en essayant de ne pas glisser dans les catacombes, les crevasses et les lacs enfouis, ont été immédiatement éblouis. Par les lumières qui s’allumaient comme par magie tous les dix mètres (et s’éteignaient aussi tous les dix mètres dans les cris de terreur) par les extraordinaires constructions-concrétions, -tions ce que vous voulez. Les explorateurs voyaient apparaître des temples mayas, des cathédrales gothiques et des cabanes bambou, des passages secrets interdits au public et néanmoins nimbés de sutiques loupiottes.

(A gauche, Josette rit sous cape avant de se lancer dans un récital)

Sous le commentaire tonitruant d’une guide pimpante que les garçons rêvaient de voir entamer une danse du ventre, on imaginait des refuges pour les hommes préhistoriques, des cavernes rugissantes pour les ours primitifs et leurs copains à poil. D’autres marcheurs, toujours à l’affût de surnaturel même dans une boîte de petit pois, ne loupaient pas les pattes de dragon pétrifiées, les traces de bacchanales entre ours et mammouths. Mammouths vieux-rose évidemment pour ne pas les confondre avec leurs cousins éléphants.patte ours pétrifiée.jpg

Entre les pragmatiques et les illuminés, il y avait les gens normaux, comme par exemple le couple de Coréens agrippés l’un à l’autre dans des transports passionnés, multipliés par leur crainte des chauve-souris tapies dans l’ombre. Il y avait surtout une poignée de blogueuses avançant d’un bon pas en chantant « Quand il me prend dans ses bras… » allusion à l’homme idéal rencontré au fond du fond de la visite, Nounours et compagnie ; il y avait aussi une originale, dénommée Maminie, chaussée de bottes santiag, qui faisait résonner les voûtes millénaires de claquettes mâtinées de danses country. Maminie et sa poupée.jpgTous ces artistes de music hall souterrain, par leur talent et le vacarme porté par l’écho, attiraient des créatures invisibles planquées sous des totems de glace, habituellement paniquées par les humains. On entendait ricaner derrière les colonnes, on devinait les petits pas de danse, les pieds de nez, les grimaces.

(A gauche Maminie raconte sa visite à sa poupée qui aurait bien aimé l'accompagner)

La lumière ne cessant de papilloter, c’est en se tenant fermement la main que les trente larrons sont sortis, mine de rien, de la grotte en faisant la farandole. Dans les mariages, on appelle ça la chenille. On était mûr pour aller boire un coup à la santé des souris de la nuit, des nains invisibles, des dragons camouflés et forcément de la belle Fanfan qui nous a fait vivre un moment magique sous la terre de Franche Comté.tête dragon.jpg

(A droite, un dragon pas pétrifié du tout, il était dans la grotte et il se moquait de nous!)

 

 

Ci-dessous, Apéro du soir, Espoir ! Un des délicieux moments de la journée, on ne peut pas dire le meilleur, car ils étaient tous meilleurs les uns que les autres ! Santé-bonheur, santé-bonne humeur à tous !) Le dîner a suivi, mais avant, par petits groupes, on échangeait des confidences sur la grotte et ses mystère)

Discussions, gateau, fruits, Grillon Christian.jpg

 

 

 

19:14 Écrit par Hélène Merrick dans Feuilleton | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : plus joyeux !

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique