logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/03/2011

Au Concert Pacra !

 

pacra.jpgAu Concert Pacra

 

Au 10 du Boulevard Beaumarchais, stations de métro Chemin Vert ou Bastille, il y avait le music hall le plus populaire et le moins cher de Paris. Les gens du quartier de la « Bastoche » le fréquentaient assidûment et on venait de partout pour passer un bon moment, sans prétention, avec les artistes les plus variés. Maintenant c’est un cinéma avec trois salles MK 2, et comme avant, on entend le métro rouler sous le plancher !

J’y suis allée une fois, en 1965, avec une amie de lycée, Marie-Christine, qui s’était entichée de Barbara. Cette chanteuse brune, mince et mystérieuse, vêtue tout de noir, à la voix grêle et haut perchée, était l’anti-yéyé. Je préférais les Beatles et les Moody Blues, Tom Jones et Jean Ferrat, mais j’allais avec joie et avidité dans toutes les salles de spectacles que nous avions les moyens, parfois, de nous offrir.

Marie-Christine préparait un concours pour devenir professeur de musique, moi je suivais des cours de dessin à l’Académie Charpentier. Nous trouvions assez facilement des petits boulots pour étudiants, il existait un organisme d’emploi spécialement pour ça !Barbara.jpeg

Avec nos trois sous, nous sommes donc allées à Pacra, où Barbara passait en vedette. Apparemment, se produire à Pacra n’était pas très glorieux, mais c’était un début, un très bon début qui pouvait mener à l’Olympia. Barbara avait auparavant écumé les cabarets de la Rive Gauche, le Quartier Latin, comme beaucoup d’autres chanteurs, acteurs, comiques et artistes de music hall, Georges Brassens, Pierre Perret, Michel Serrault, Jean Poiret…

L’intérieur du concert Pacra était petit, rouge, avec un balcon arrondi à l’ancienne ; la salle était en rond, les sièges en bois, bien grinçants ; on nous dit que la dame là-haut, dans la loge près de la scène, venait systématiquement s’asseoir à la même place chaque jour de l’année, quitte à revoir durant trois semaines le même spectacle.

Je la nommai aussitôt Nini Peau de Chien, celle qui habite « à la Bastiiiilleeueu… ! » Les artistes lui faisaient des signes et elle les apostrophait de temps en temps, c’était très drôle, très familier.

barbar.jpegAvant Barbara, il y avait de tout : des jongleurs, des équilibristes, des comiques qui racontaient des blagues, l’un d’eux notamment m’a pétrifiée, avec son faux accent allemand racontant des histoires de Siegfried et des Walkyries, absolument hilarantes.

Il y avait aussi des chanteurs, de charme, de genre, réalistes, des fantaisistes, des ballets exotiques ou classiques… Tout ça se déroulait sur cette petite scène, pendant la première partie, c’était assez copieux et hétéroclite. Certains artistes étaient excellents, d’autres ramaient un peu, mais ils étaient tous plein d’espoir et de courage, avec, pour les plus âgés, cette pointe de désespérance, comme dans la chanson de Charles Aznavour « Je m’voyais déjà… en haut de l’affiche… »

Quand je vois des peintures de Toulouse-Lautrec, ses affiches, avec la Goulue, Berthe Sylva, les filles du Cancan, les buveuses d’absinthe, les maisons closes, les froufrous, Valentin le désossé, Damia, je pense au concert Pacra, avec sa petite scène collée aux spectateurs ; on voyait de si près les maquillages et les yeux des artistes, on détaillait leurs costumes, on se demandait comment les ventiloques réussissaient à parler avec leur ventre en bougeant une marionnette sur une main…

J’ai même l’impression d’avoir vu chanter Damia, mais n’est-ce pas plutôt un rêve éveillé ? J’ai si souvent écouté son 33 tours, avec Sombre Dimanche, Mon Grand Frisé, que je l’ai imaginée sur cette scène à la fois miteuse et glorieuse, brillante à mes yeux d’enfant vite grandie, magique, émouvante, comme toutes les scènes de music hall.

H.M.

(J'ai trouvé des photos de mon joli théâtre disparu, l'AMBIGU, évoqué dans une précédente  note, les voici :

 

ambigu_1 .png

ambigu3.png

 

 

 

 

 

 

 

 

ambigu_4.pngambigu_2.png

18:05 Écrit par Hélène Merrick dans Livre | Lien permanent | Commentaires (15) | Tags : music hall, populo, bastoche

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique